Notre histoire

Le restaurant Normandie est une institution établie en Beauce depuis plus de 75 ans.

Un peu d’histoire… C’est en 1939 que fut construit ce petit restaurant de village (environ 40 places) appelé à l’époque le «Café bleu».  Quelques propriétaires ce sont, par la suite, succédés dont M. Marquis Fortin en 1986. Ce dernier a fait beaucoup de modifications dont un agrandissement majeur pour ne nommer que celui-ci . En 1999, le restaurant Normandie fut incendié et déclaré perte totale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Historique complet:

Conseiller municipal de Beauceville-Est de 1942 à 1952, M. Pierre Rodrigue en a vu de l’eau couler sous les ponts en 83 ans! Il est l’homme derrière la construction de l’édifice du restaurant Normandie en septembre 1939 alors qu’il n’avait que 23 ans. Le bâtiment n’avait que deux étages et le restau­rant se nommait alors le «Café bleu», nom qu’il a porté jusqu’en 1950, alors que les propriétaires étaient M. et Mme Marcel Fortin.

Par la suite,  M. Laurent Veilleux s’est porté acquéreur de la bâtisse et c’est à ce moment que le restaurant devenait officiellement le Normandie. Un an plus tard, il vendait l’établissement à son frère Charles-Émile, aujourd’hui décédé. Sa veuve, Mme Marie- Jeanne Veilleux habitait la mai­son voisine du restaurant. Elle a donc vu s’envoler en fumée le restaurant qu’ils ont tenu de 1950 à 1986 alors que M. Marquis Fortin en devenait le propriétaire.

«Ça fait mal de voir partir en fumée quelque chose que l’on a construit», souligne M. Rodrigue qui se rappelle qu’à cette époque, on ne payait le café que 0,10 $ et qu’on pouvait dîner pour 0,60 $. Il ajoute, en riant, avoir vendu, en 1937, 10 vaches pour 100 $ et qu’aujour­d’hui on débourse facilement plus de 1,500 $ pour une seule de ces bêtes.

C’est une partie de la petite histoire de Beauceville qui disparaît avec cet incendie précise M. Rodrigue qui se remémore la belle époque, alors que Beauceville comptait plus de 6 000 habitants et Saint-Georges n’était qu’un petit village.

%d blogueurs aiment cette page :